Hyper-croissance, développements à gogo, nouveaux projets à la pelle, et nos décisions dans tout ça ?

Une start-up, en pleine croissance, se retrouve à ne plus savoir comment sont prises les décisions et à ne plus savoir même comment les prendre.
Ce qui se faisait facilement, de façon collaborative, en prenant les avis des uns et des autres, au détour de couloirs ou de cafés il y a encore quelques mois n’est plus possible… il y a quelques mois, ils étaient 30 ou 40. Aujourd’hui, ils sont 200 !

Frédéric, le fondateur, est quelque peu déboussolé. Cela se faisait naturellement il y a peu et depuis quelques semaines, impossible de ne plus voir ces blocages, et surtout ces marchés qui ont été perdus par faute de décision prise dans le bon timing…

Comment faire pour remédier à ça ? Tout en conservant cette culture collective qui a toujours été développée dès le démarrage de l’aventure ?

Nous choisissons volontairement avec le sponsor du projet des personnes dans les différents services, pour avoir une vision large de ce qu’il se passe en terme de décision.

Notre groupe d’« ambassadeurs » est créé : on va lui faire vivre « la décision ». Et c’est qu’il se passe : chacun d’entre eux nous dira a postériori avoir eu la sensation d’être projeté au milieu du nœud décisionnel. Nous les immergeons dans la littérature, la sociologie, l’histoire pour comprendre ce que « décision » implique, veut dire et quelle en est la finalité. Cette exploration prépare l’équipe des ambassadeurs à se plonger ensuite dans un « vis ma vie » de décision. Plusieurs processus sont vécus à nouveau en séance pour y trouver les frustrations: autant d’éléments qui permettent ensuite d’entamer un processus de créativité.

« Rêvons notre décision » : une belle entrée en matière pour jouer à imaginer ce que serait une décision à venir, avec qui, dans quel contexte, quels outils, comment, quel timing…autant de projections ludiques et très pragmatiques.

Le carnet de bord qui suit notre groupe d’ambassadeurs durant 3 semaines d’expérimentation est le socle du « Manifesto » final. Beaucoup de couleurs, d’effusions d’idées, certaines farfelues mais surtout toutes permettant d’affiner la vision finale.

Les ambassadeurs sont fiers et heureux des lignes tracées via ce Manifesto qui s’est diffusé progressivement dans chacune des petites et grandes décisions !

2 j/2mois #10 collaborateurs